estimer ses gains de minage Divers
Un coup de pouce SVP :)

Estimer ses gains de minage de cryptomonnaies

Bonjour,
Aujourd’hui nous allons nous intéresser au minage des cryptomonnaies et plus particulièrement à ses conséquences financières. L’activité de minage peut en effet produire des gains, mais aussi des pertes!

Comment faire alors pour savoir à l’avance, si le minage de tel ou tel coin sera générateur de bénéfices ou non ?

Précisons tout d’abord que nous allons nous intéresser exclusivement aux coins dits “POW“. Ce sont eux, en effet, qui vont demander le plus d’investissements en matériels et en électricité. Les autres coins de type POS entre autres, n’ont besoin que d’un simple PC allumé pour miner. Parfois, même aucun matériel n’est nécessaire, il suffit juste de détenir le coin dans son wallet.

Cet article étant assez long, voici son plan pour qui vous facilitera sa lecture :

  1. Le calcul des gains
  2. Les composants du calcul
  1. Conclusion

Nous prendrons ici le cas du minage du coin B2Bcoin avec un l’ASIC Bitmain Antminer X3 comme exemple, pour expliquer les calculs. Cet ASIC a une puissance de calcul sur l’algorithme cryptonight de 220 Khash/s .

 

  1. Le calcul des gains :

Pour le calcul des gains, ou des pertes, on va tout simplement soustraire les frais de minage aux recettes. On obtient ainsi le résultat du minage. La période qui est souvent prise en compte est la journée car le cours des cryptomonnaies et la concurrence entre mineurs sont deux paramètres qui peuvent être très volatiles. On peut terminer une journée dans le vert, et le jour suivant, le cours de la monnaie ayant baissé et plus de mineurs ayant miné le coin (moins de récompenses), on peut la terminer dans le rouge. On parle alors de gains ou pertes journalières.

Résultat journalier = recettes – frais ou encore produits – charges.

  • Si le résultat de cette opération donne un nombre positif, les frais sont inférieurs aux recettes et on réalisera un gain/bénéfice.
  • En revanche, si le résultat est négatif, les recettes sont alors inférieures aux frais, et on réalisera une perte.

Il faut savoir que de nombreux sites existent comme Whattomine ou Nicehash qui vous permettront de faire le calcul de vos gains très rapidement. Je ferais bientôt un tuto sur leur utilisation. Voici en détails comment on peut estimer soit-même ses gains.

 

  1. Les composants du calcul :

  • Les frais se composent de :

    • L’amortissement du matériel de minage :

      Pour pouvoir miner, il faut avant tout, avoir du matériel informatique qui n’est pas donné. Que ce soit avec des ASICs, GPUs ou CPUs, leur prix d’acquisition représente une part importante dans les frais. Mais comment pouvons nous affecter leur prix d’achat à un calcul journalier?

      Je vais vous proposer une méthode que j’utilise (il en existe peut-être des meilleures) : on va amortir le prix d’achat du matériel sur la durée de la garantie du matériel, durée pendant laquelle on est sûr de pouvoir miner avec. Je choisis cette durée car le minage est une activité intensive qui met les composants à rudes épreuves. Par conséquent, le matériel peut tomber en panne. Si le composant est sous garantie, pas de problème, on le remplace. En revanche, si le matériel tombe en panne après la période de garantie, on peut le jeter à la poubelle.

      Pour résumer, on peut dire que l’on va diviser le prix d’achat par le nombre de jours de garantie du produit. Si on dit que le prix de l’ASIC est de 700 € et que la durée de la garantie est de 2 ans (730 jours) on a :
      Amortissement journalier = 700 / 730 = 1 € environ.
      A la vue de ce calcul, on comprend donc que plus la garantie du produit est longue, plus l’amortissement journalier sera faible et plus il sera facile de générer un gain.

 

    • L’électricité :

      C’est un autre poste de dépenses couteux pour les mineurs. Les matériels servant à miner sont gourmands en électricité et comme le minage est une activité qui se déroule sur la durée, le coût en énergie augmente très vite. Calculons le coût de la consommation avec notre ASIC Bitmain Antminer X3 : 550 Watts avec un kilowatt heure de 0.15€. Je vous propose un site avec lequel on peut faire facilement ce genre de calcul : blitzresults.com/fr/couts-electricite. On obtient le résultat suivant :
      Prix électricité journalier = 722,70 (par an) / 365 (nombre de jour par an) = 1,98 € .

      Notre exemple est extrêmement simplifié car on mine seulement avec un composant et par conséquent le calcul de la consommation en électricité est très simple. Par contre, si on mine grâce à un PC, à un rig, ou même avec plusieurs ASICs, calculer la consommation totale de l’installation demande une démarche un peu différente. Il va falloir additionner toutes les consommations individuelles de chaque composant : par exemple celle de la carte mère, des cartes graphiques, du disque dur, etc. Voici deux approches possibles :

 

      • Une approche globale avec le wattmètre :


        Comme son nom l’indique, ce petit appareil sert à mesurer la puissance consommée par le ou les appareils qui sont branchés dessus. Il suffit simplement de brancher le wattmètre sur votre prise électrique, puis de brancher votre matériel de minage sur le wattmètre. Ce dernier se retrouve donc entre votre prise de courant et vos composants informatiques. Il indique la plupart du temps plusieurs mesures comme la consommation instantanée, à l’heure, à la journée, etc. Il suffit ensuite de de prendre la valeur obtenue et de la rentrer dans le site que l’on a vu tout à l’heure : blitzresults.com/fr/couts-electricite.

 

      • Une approche détaillée par composant :

        Dans cette méthode, nous allons nous intéresser à la consommation de chaque partie/composant de l’installation. Grâce aux données fournies par le constructeur de chaque composant, on va pouvoir reconstituer la puissance globale. Par exemple, la puissance d’ un rig de trois GPUs pourrait être établie de la façon suivante .
        Puissance du rig = Puissance consommée par l’alimentation elle-même + puissance carte mère + puissance du disque dur + puissance du CPU (avec son ventilateur) + puissance des GPUs + puissance des ventilateurs/extracteurs …
        Il est important de prendre en compte même le plus petit composant que l’on va utiliser car même si sa consommation instantanée est très faible, sur le long terme elle peut avoir un coût significatif.
        Pour vous faciliter la tache, il existe des calculateurs où les consommations sont déjà paramétrées, il ne reste plus qu’à indiquer le matériel utilisé. En voici un par exemple chez pc-code. Pour finir on rentre la somme totale sur le même site blitzresults.com.

 

    • Frais de pool et de transaction :

      Je mentionne très rapidement ces frais de pool ici car bien que ce soient des frais, ils viennent surtout en réduction des recettes. Je les aborderai donc dans la partie suivante des recettes.

En faisant un bref récapitulatif, nous voyons que les frais journaliers s’élèvent à 2,98 €, soit 3€. On vient de déterminer en additionnant l’ensemble de nos frais notre seuil de rentabilité : la valeur que les recettes doivent dépasser pour que l’on commence à dégager un bénéfice journalier. Passons maintenant à la partie des recettes :

 

  • Les recettes se composent de :

    En échange de sa contribution dans la puissance de calcul globale du réseau, le mineur obtient en échange des récompenses : des coins. Le calcul du montant des recettes est très simple :
    On va multiplier le nombre de coins obtenus en une journée par le cours du coin.
    Cette méthode pour  déterminer vos recettes est approximative. “Approximative” car les résultats que l’on va obtenir ne sont valables qu’à l’instant où on les calcule. Comme je vous l’ai précisé au début de cet article, le cours des cryptomonnaies ainsi que le nombre de coins obtenus en une journée varient au cours de la journée et donc changent les résultats.

 

    • Le nombre de coins obtenus en une journée :

    • Je vous rappelle qu’un coin POW possède un blocktime qui est un objectif que le réseau cherche à atteindre constamment grâce à la variation de la difficulté : voir cet article de mon blog. Cet objectif détermine le temps de découverte de nouveaux blocs, et donc la fréquence des récompenses attribuées aux mineurs. On peut dire que plus il y a de mineurs à miner la même monnaie, plus la concurrence augmente, et plus on est nombreux à se partager la récompense de bloc.
    • Pour illustrer ceci, imaginez un gâteau que l’on apporterait sur une table toutes les X minutes à intervalles constants. Si on augmente le nombre de personnes à table, les parts seront alors plus petites car la taille du gâteau ne varie pas en fonction du nombre de mineur (voir courbe d’émission), elle ne varie presque pas entre chaque bloc trouvé dans la majorité des cas. On peut apprécier cette concurrence en se penchant sur la courbe de difficulté du réseau du coin car plus la concurrence est grande, plus la difficulté augmente et moins on a de récompense. La réciproque est vraie.
      Exemple : Emission du Bitcoin
      Exemple : Émission du Bitcoin

      Il existe des calculateurs sur le net (par exemple Whattomine), généralement sur les pools des coins, qui, en fonction de votre puissance de minage, vous indique une estimation journalière de vos gains en coins.
      Si on reprend notre exemple avec le B2Bcoin avec la puissance de calcul fournie par l’Antminer X3 de Bitmain, on obtiendrait 201 B2Bcoins par jour (07/02/2019 à 15h06).

    • Le cours du coin :

    • Le cours, exprimé le plus souvent en Euros ou Dollars, représente combien vaux un coin. Vous l’aurez compris, c’est le un paramètre important pour déterminer si une opération de minage est rentable ou non. Le cours du B2Bcoin le 07/02/2019 à 15h06 est de : 0,0025 $.
      Il faut noter que l’on est pas forcé de vendre ses coins le jour même. Si on estime que le cours n’est pas à son maximum et qu’il va monter par la suite, on peut les conserver en vue de les revendre plus tard. Bien sûr, cela sous-entend qu’on a assez de sous pour payer la facture d’EDF sans l’argent provenant de ces coins.

 

    • Les frais de pools et de transactions :

      • Si on mine avec un pool, il faut prendre en compte les frais prélevés par le pool. Ils ont souvent faibles de l’ordre de 0 à 2%, mais sur le long terme,  leur somme peut être significative.
        En reprenant notre cas, si on prend par exemple des frais de 2% (en réalité le pool officiel a 0% de frais), les frais de pool seraient de :
        Frais de pool = ((2X201)/100) X cours du B2Bcoin = 0,01005 $.

 

      • A ces frais s’ajoutent les frais de transactions qui s’opèrent lorsque le pool envoie les paiements aux mineurs. D’où l’utilité de paramétrer un payout pas trop faible pour privilégier des paiements avec de plus gros montants, mais moins fréquents. On payera moins de frais de transaction, car il y aura moins de transactions. En mettant le payout à 200, on aurait un paiement par jour du pool. Avec notre exemple, les frais de transaction sont de 0,0005 B2Bcoins.
        Frais de transaction = 0,0005 X 0,0025 = 0,00000125 $.
        Ici les frais de transaction paraissent négligeables. En effet, le B2bcoins a par nature, de faibles frais de transaction. Ce n’est pas le cas de tous les coins (voir graphique)! De plus les frais de transactions étant variables, on assiste des fois à leur flambée, notamment lorsque le réseau est embouteillé et qu’il a du retard dans le traitement des transactions.

        Évolution des frais de transaction du Bitcoin
        Évolution des frais de transaction du Bitcoin qui ont atteint 54 dollars fin 2017

        Le réseau privilégiant les transactions qui ont payé le plus de frais, les utilisateurs augmentent sans cesse ces frais pour que leurs transactions soient traitées par le réseau prioritairement.
        De plus, dans cet exemple, on a demandé  un paiement unique journalier. Si on avait fixé un payout de 1 B2Bcoin au lieu de 200, on aurait du payé 200 fois les frais de transactions. Au bout de plusieurs semaines, cela fait une grosse différence.
        Calcul des recettes finales :
        En reprenant la formule on a : (201 X 0,0025) – (0,01005 + 0,00000125) = 0,49 Dollar environ de recettes par jour.

 

 

  1. Conclusion :

    Pour résumer cet article, on estime ses gains par le calcul suivant :
    Gain/perte = (Nombre de coins minés par jour X cours du coin) – (frais de pool + frais de transactions) – (amortissement matériel journalier + coût électricité par jour)
    Avec notre exemple :
    Gain/perte = (201 X 0,0025) – (0,01005 + 0,00000125) – (1 + 1,98) = -2,5 €
    A l’heure actuelle, le minage du B2Bcoin dans ces conditions actuelles génère une perte journalière de 2,5 euros. Pourtant je continue de le miner, car je pense que son prix va exploser dans les semaines ou mois à venir et atteindre plusieurs euros.

 

En conclusion, estimer ses gains ou pertes du minage d’un coin est relativement facile. Il existe de nombreux outils gratuits sur la toile pour le faire et si vous voulez les estimer vous-même, cela reste faisable.

Cette estimation est une bonne aide pour savoir quel coin miner mais il faut aussi prendre en compte le potentiel du coin, car un coin non rentable actuellement, peut devenir une pépite dans le futur !

 

Merci 😉

 

Les meilleures offres pour acheter directement les crypto monnaies
Les meilleures offres pour miner les crypto monnaies dans le cloud
Les meilleures offres de matériel pour miner à la maison
Les articles du blog


Un coup de pouce SVP :)
acheterdescryptomonnaies.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FrenchEnglishChinese (Simplified)GermanSpanishRussianRomanianArabicHebrewDutchGreekHungarianItalianPortugueseIndonesianKoreanTurkish