investissement dans les crypto-monnaies

Les investissements dans les cryptomonnaies

Une fois que l’on a les bases pour savoir où l’on va, on peut passer aux choses sérieuses : les investissements possibles dans les crypto-monnaies.
Ne pas oublier de lire cet article : ✒ “Comment protéger au mieux ses coins”
Des articles/tutos viendront compléter cette liste.

  1. Acheter les crypto-monnaies

  • a) Spéculer sur leur prix de revente

    • L’achat-vente :

      Premièrement, commençons par la forme la plus simple d’investissement : l’achat en vue de revendre plus tard, en espérant que le prix monte dans le futur.
      On obtiendra plus d’argent en retour par rapport au montant investit.
      Comment faire ?
      _ Techniquement, il vous faut juste choisir un bon vendeur de crypto monnaies (ma sélection ici) ainsi qu’un wallet pour pouvoir les retirer.
      _ A cela, j’ajouterais de se renseigner un maximum sur le projet du coin pour pouvoir juger son avenir et donc sa valeur potentielle future. Une fois que le prix du coin a monté, vous pourrez revendre le coin et ainsi dégager une plus-value.

      Exemple : On a acheté sur Coinbase le 01/01/2019 dix Bitcoins pour 38.000 €, soit 3.800 € l’unité. Un mois plus tard, on les revend pour 40.000 € lorsque le cours du Bitcoin a atteint 4.000 €. En faisant cela, on réalise la plus-value suivante :
      Plus-value = 200 (plus-value par Bitcoin) X 10 (nombre de Bitcoin) = 2.000 €
      Autre méthode de calcul :
      Plus-value = 40.000 (prix de revente) – 38.000 (pris d’achat) = 2.000 €

      Schéma achat-vente
      Schéma achat-vente de crypto-monnaies avec plus-value
    • La vente à découvert :

      Deuxièmement, en plus de ce schéma classique d’achat-revente, il existe le schéma inverse : la vente à découvert.
      Dans ce second schéma, on vend d’abord et on rachète ensuite. Partant du principe que l’on veut toujours revendre plus cher que ce que l’on a payé, on utilise ce schéma pour spéculer à la baisse. Ainsi, si on pense que le prix d’un coin va baisser, on pourra utiliser ce moyen pour gagner de l’argent.
      Exemple : le 01/01/2019, on vend à découvert 10 Bitcoins à 4000 €. Un mois plus tard, si on ferme la position alors que le cours a descendu durant la période on réalisera une plus-value. En revanche si le cours a monté, on réalisera une moins-value.

      Schéma vente à decouvert de cryptomonnaies
      Schéma vente à découvert de cryptomonnaies avec plus-value

      Pour spéculer, il n’est pas forcément nécessaire de posséder réellement le coin en question. Certaines plateformes de trading proposent des produits financiers tels que les CFD. La spéculation à la hausse ou à la baisse est alors facilité.
      De plus, lors de l’achat d’un CFD, on pourra utiliser un effet de levier . Cependant, je recommande l’emploi d’effets de levier uniquement pour les traders ayant un minimum d’expérience car il implique un risque du capital investi plus important.

⚠J’attire votre attention sur le fait que la spéculation est une forme d’investissement risqué. On peut gagner beaucoup d’argent très vite, mais on peut perdre son capital tout aussi vite. Vous pouvez limiter ce risque en vous renseignant au maximum sur le coin, en vous formant sur internet… Il y existe beaucoup de ressources gratuites ou payantes sur le trading.

  • b) “Stacker”

Comme nous l’avons vu dans l’article : ✒ “Fonctionnement en détail des crypto-monnaies”, il existe plusieurs types de consensus. L’un d’entre eux est le PoS: Proof of Stack (preuve d’enjeu).
Dans ce consensus, la validation des transactions n’est pas assurée par des calculs informatiques compliqués comme pour le Bitcoin ou le Litecoin. Dans ce schéma, il suffit juste à l’utilisateur de prouver qu’il possède des coins pour pouvoir toucher les récompenses liées aux nouveaux blocs. Plus on a de coins en jeu, plus les récompenses seront grandes. On peut estimer ces récompenses en se renseignant sur le pourcentage annuel.

Cette technique de minage est beaucoup moins énergivore que le PoW. Un simple ordinateur allumé et connecté à Internet suffit. A part le coût des coins en lui-même, le staking est l’un des investissements les moins onéreux.
Comment faire ?
_ Il vous faut choisir un coin ayant comme consensus le PoS tel que le Peercoin ou encore le Reddcoin, l’acheter.
_ Ensuite synchroniser votre wallet avec le réseau (=votre logiciel met sa copie de la blockchain à jour), et le déverrouiller en entrant votre mot de passe.
_ Enfin il vous faudra simplement laisser votre wallet ouvert pour commencer à toucher des récompenses.

Exemple de staking
Exemple de staking du coin ECA

Il faut savoir qu’il existe aussi le staking “hors ligne”.
Comme son nom l’indique, on n’a plus besoin de laisser son portefeuille ouvert. On gagne ainsi en électricité car il n’y a même plus besoin de garder son ordinateur allumé. On gagne aussi en sécurité car le wallet n’a plus à être en ligne obligatoirement. On s’affranchit alors de la plupart des “hackers”, malwares, etc.
C’est pour moi la meilleur forme de staking.

  • c) Faire tourner un “masternode”

La technologie de masternode sert à ajouter des fonctionnalités à un coin comme rendre anonymes et plus rapides les transactions du réseau.
Pour faire simple, un masternode maintient à jour une copie de la blockchain en ligne pour que les transactions qui transitent par lui pour qu’elles bénéficient des avantages (anonymat, vitesse …).
Comment faire ?
_ Il vous faut choisir un coin utilisant la technologie de masternode tel que le Dash ou le Pivx.
_ Acheter ou miner et détenir un minimum de coin dans son wallet (ce nombre dépend du coin).
_ Configurer le masternode ce qui est un peu technique.
_ Laisser le masternode tourner, c’est à dire en ligne. Pour cela, on utilise généralement un serveur que l’on loue. Vous toucherez alors des récompenses.

 

  1. Miner les crypto-monnaies

Au lieu d’acheter les coins pour en obtenir, vous pouvez aussi les miner.
Petit rappel : miner est l’action de participer au processus de validation des transactions, au consensus.
Nous parlerons ici uniquement du POW. Le Proof of Work nécessite du matériel pour effectuer les calculs informatiques. Au fil des années, les mineurs ont dû s’équiper de matériels de plus en plus puissants. Au début, un simple processeur suffisait pour obtenir des récompenses décentes. De nos jours, en fonction du coin voulu, il faut au minimum une carte graphique assez puissante ou carrément du matériel dédié pour obtenir des récompenses conséquentes.

  • a) Avec votre propre matériel

Cette option est pour moi la plus intéressante d’un point de vue geek. En effet, vous pouvez miner de chez vous et ainsi obtenir des coins directement de chez vous.
Comment faire ? (✒ mini tutoriel sur le minage)
_ Il vous faudra du matériel tel qu’un ordinateur, et/ou une puissante carte graphique et/ou du matériel dédié : des ASICs. (voir ici une liste de matériels)
_ Un logiciel de minage facilement trouvable sur le net.
_ Un wallet pour réceptionner les récompenses.

Minage de l'Ethereum
Minage de l’Ethereum avec le logiciel Claymore
  • b) Avec une ferme de minage (cloudmining) :

La solution précédente propose que l’on fasse tout nous-même. Ici nous allons découvrir ce qu’est le “cloudmining”.
Si je devais donner une définition du cloudmining, je dirais que c’est le fait de louer les services d’une société qui minera des coins pour vous. Une entreprise de cloudmining est généralement un endroit où des centaines voire des milliers de matériels informatiques (cartes graphiques ou ASICs) sont reliés entre eux dans le but de miner des coins. C’est ce que l’on appelle des “fermes de minage”. Quand on loue les services de ces sociétés, on loue du matériel, autrement dit, on loue de la puissance de calcul. Plus on achète de la puissance, plus les récompenses reçues de la ferme seront grande.
Comment faire ?
_ Choisir un bon fournisseur de cloudmining qui propose la monnaie voulue.
_ Choisir un contrat (durée, puissance de minage …).
_ Un wallet pour réceptionner vos récompenses.

Miner dans le cloud avec Genesis Mining
Miner dans le cloud avec Genesis Mining

Bonus : L’”airdrop” et le “faucet”

Ces deux moyens sont entièrement gratuit ! Si ils ne le sont pas, je vous conseille de ne pas y participer pour éviter les arnaques.

  • L’ airdrop : est un moyen utilisé par certains coins de se faire connaitre. En échange de mini-tâches telles que l’abonnement aux médias sociaux du coin comme Twitter ou Facebook,  l’utilisateur recevra un certain montant de coins. C’est un genre de publicité. Il peut se faire sur différents types de supports tels que Telegram, Google Form, site web…
    Comment faire ?
    _ Un wallet.
    _ Remplir les taches qu’on vous demandera de faire.
  • Le faucet : de l’anglais “robinet” est généralement un site web où l’on peut réclamer de très petits montants de coins à intervalles de temps réguliers.
    Comment faire ?
    _ Il vous faudra juste un wallet pour recevoir les mini récompenses.

 

Voila nous arrivons à la fin de cette présentation. Si vous vous sentez prêts, vous pouvez dès maintenant comparer la sélection de fournisseurs de crypto monnaies. Vous y trouverez les meilleurs vendeurs et pourrez ainsi acheter ou miner du Bitcoin, Etherum, Litecoin, etc …
En revanche, si vous avez besoin de précisions supplémentaires, n’hésitez pas à me le dire dans un commentaire.

Je mettrai à jour et compléterai ce tutoriel de temps en temps avec de nouveaux articles tirés de mon blog ! Donc restez connectés !
Merci ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *